Ansade.fr » La santé » Sparadrap : quel sparadrap faut-il choisir ?
Le

Sparadrap : quel sparadrap faut-il choisir ?

Le décollement d’un sparadrap de la peau peut s’avérer très douloureux si ce dernier y est fortement adhéré. Néanmoins, pour vous éviter des douleurs inutiles, il est possible d’avoir recours à quelques petites astuces, afin d’enlever vos sparadraps sans la moindre souffrance.

Comment décoller un sparadrap sans douleurs ?

Aussi bien pour un adulte que pour un enfant, décoller un sparadrap provoque des douleurs désagréables, voir des irritations cutanées pour les peaux les plus sensibles. Pour éviter tout cela, voici quelques astuces :

  • utilisez un sèche-cheveux, afin de réduire l’effet de la colle de votre sparadrap. Après quelques instants, vous pouvez le retirer sans douleur.
  • utilisez de l’eau chaude sur le sparadrap. La température de l’eau procède également à l’atténuation de l’effet de la colle sur votre peau.
  • utilisez un glaçon sur votre sparadrap ainsi que sur votre peau. Le froid du glaçon agit tel un anesthésiant, afin de réduire la douleur au moment de retirer votre pansement.
  • utilisez une huile végétale qui permet de ramollir votre pansement qui sera dès lors facile à retirer.
  • frottez votre sparadrap à l’aide d’un coton, ou un tissu, imbibé de sérum physiologique, toujours dans l’optique de réduire de l’adhérence du pansement à votre peau.

Grâce à ces astuces, vous serez en mesure d’enlever délicatement un sparadrap sans vous faire mal, ou faire mal à votre enfant. En effet, lorsqu’il s’agit d’un enfant, la douleur est beaucoup moins supportable, d’où l’intérêt d’avoir recours à ce genre d’astuces.

Qu’en est-il du choix du sparadrap ?

Souvent, on pense qu’un sparadrap qui adhère bien à la peau, et qui est imperméable, est la meilleure solution afin de protéger une plaie. Toutefois, il ne suffit pas de couvrir une plaie afin de favoriser sa cicatrisation et éviter les éventuelles infections dues aux différents agents exogènes.

Avant toute chose, il faut savoir qu’à chaque type de plaie, correspond un pansement particulier. On n’utilise pas par exemple le même pansement, encore moins un quelconque sparadrap, pour des ampoules que pour une plaie chronique.

Pour choisir votre pansement, n’hésitez pas à demander conseil auprès de votre pharmacien. Ce dernier peut vous indiquer des pansements hydrocolloïdes qui maintiennent l’humidité de la plaie, tout en évitant la macération. Vous pouvez également avoir besoin d’un pansement spécifique qui agit contre les infections. Ce type de pansement est doté de produits antiseptiques.

Dans tous les cas, que vous utilisiez un pansement spécifique ou un simple sparadrap, il est important d’adopter les bons gestes afin de soigner une blessure. Avant de la couvrir, il est impératif de désinfecter la plaie à l’aide d’une solution désinfectante.