Ansade.fr » La santé » Prothèses mammaire : comment les choisir ?
Le

Prothèses mammaire : comment les choisir ?

La poitrine, qui diffère selon la taille et la forme d’une femme à l’autre, n’est pas toujours idéale aux yeux de la femme ou de son partenaire. Une grande partie de la population masculine est plus attirée par les gros bonnets. Cette préférence pousse de plus en plus de femmes à se diriger vers la chirurgie esthétique. Mais avant de se lancer dans un tel changement, il est préférable de s’informer sur le sujet.

Que savez-vous des prothèses mammaires?

Un implant mammaire est une sorte de prothèse que l’on insert chirurgicalement dans les seins afin d’augmenter leur volume, pour changer esthétiquement ou pour reconstruire la poitrine suite à une ablation. Sur le marché on trouve plusieurs marques de prothèses mammaires, mais elles ont toutes le même principe : une poche en silicone qui contient du gel de silicone ou du sérum physiologique. Les poches remplies de gel ont une texture semblable à celle des seins naturels et peuvent être modelées selon le goût de la cliente, mais leur durée de vie est limitée, elle ne sont valables que pour une quinzaine d’années et l’écoulement du gel dans le corps en cas de lésion ou d’accident est nocif pour la santé. Par contre, celles remplies de sérum physiologique (eau salée) ont un touché moins naturel mais une durée de vie plus longue (on ne les change qu’en cas d’accident) et le sérum est bio-résorbable.

Il est également important de savoir que ces dernières sont beaucoup plus économiques que les poches 100% en silicone et gel de silicone.

L’installation de ces implants se fait chirurgicalement par une petite ouverture (peut être sur les aisselles, au niveau de l’aréole ou sur le sillon sous-mammaire) sous anesthésie générale.

Comme toute chose contre la nature, les prothèses mammaires ont certains effets nocifs pour la santé. On les accuse de :

  • Favoriser le cancer du sein.
  • Causer des infections nosocomiales ou allergies aux produits anesthésiants.
  • Créer une contracture capsulaire : apparition d’une membrane autour de l’implant, pouvant causer des douleurs et une déformation du sein.
  • Apparition de nodules ou inflammation des ganglions voisins en cas de lésion de la poche.

Comment choisir sa prothèse?

Après s’être documenté sur les prothèses mammaires et être convaincue d’en vouloir une, vous devez choisir l’implant adéquat :

  • Pour un toucher naturel, formes rondes ou ovales bien consistantes, optez pour les poches remplies de gel de silicone.
  • Si le toucher ne compte pas et la santé passe avant tout mieux vaut favoriser des poches remplies de liquide physiologique.

Pour conclure, si vous vous préoccupez des avis médicaux douteux, contentez-vous des prothèses externes que vous pouvez simplement glisser dans les poches de votre soutient gorge, c’est beaucoup moins coûteux et plus sain pour votre santé!

Mais aussi sur le site :