Ansade.fr » Finance » Assurance décès : quels sont ses avantages et inconvénients ?
Le

Assurance décès : quels sont ses avantages et inconvénients ?

Une assurance décès a pour objectif de déterminer un capital qui sera versé au bénéficiaire d’un individu après son décès (conjoint, enfants, petits, enfants et tiers). Un contrat dit contrat d’assurance décès est établit en fonction de plusieurs paramètres pour finaliser la procédure. Pourquoi souscrire une assurance décès ? Quels sont ses avantages et inconvénients ? Cet article fait le point sur tout ce qu’il faut savoir sur l’assurance décès.

Pourquoi souscrire une assurance décès ?

L’assurance décès est un moyen de faire éviter aux proches de l’assuré, après son décès, une double peine : celle de la perte d’un proche, et les frais des funérailles ainsi que des diverses démarches administratives. En versant un capital ou une rente aux bénéficiaires désignés, ceux-ci peuvent avoir un devenir financier garanti.

Le capital est assuré grâce aux cotisations mensuelles du souscripteur, qui varient en fonction de son état de santé, de son âge, de son sexe et de l’importance du capital ou de la rente à verser.

Que faut-il pour souscrire une assurance décès ?

Avant de souscrire une assurance décès, il faut savoir que deux types d’assurance décès existent:

  • L’assurance temporaire décès est une assurance de prévoyance dont l’objectif est de garantir un capital aux bénéficiaires du contrat établi par le souscripteur. La temporaire décès n’est valable que pour une durée précise. Dans le cas où le risque garanti ne survient pas durant la période définie, aucune prestation n’est versée aux cotisants. On parle dans ce cas de “contrats à fonds perdus”
  • L’assurance dite vie entière permet à l’assuré de verser un capital ou une rente aux bénéficiaires désignés sans aucune durée de validité du contrat. Le contrat prend fin avec le décès de l’assuré et le capital est versé aux bénéficiaires après son décès.

Afin de souscrire l’une des formules d’assurance décès, quelques conditions sont à satisfaire :

  1. Etre âgé entre 18 et 65 ans. En fonction des banques, vous pouvez trouver des assurances pour des personnes âgées de 70 ans.
  2. Ouvrir un compte bancaire. Certains établissements tels que la banque Postale, exigent du souscripteur d’ouvrir un compte au sein de sa banque afin de bénéficier d’une assurance décès.
  3. Répondre à un questionnaire sur l’état de santé afin d’évaluer les risques potentiels que l’assuré pourrait représenter. Il permet également de fixer le montant des cotisations en fonction du capital choisi. Sachez que certains établissements n’exigent pas de questionnaire mais proposent en contrepartie un contrôle médical au souscripteur. Le Code des Assurances précise que vous n’êtes pas en mesure de refuser de remplir le questionnaire de santé, le cas échéant, l’établissement est en droit de ne pas prendre votre demande d’assurance en considération.

Avantages et inconvénients d’une assurance décès

En plus du capital versé aux bénéficiaires, une assurance décès a l’avantage d’être utilisée en cas d’invalidité, de mort accidentelle, d’incapacité de travail ou de perte d’emploi. Elle peut prendre la forme d’une rente pour assurer l’éducation des enfants en cas de décès des parents.

Toutefois, l’inconvénient d’une assurance décès est sa fin de validité, si l’assuré atteint un âge limite désigné à la signature du contrat, les cotisations seront malheureusement perdues et ne peuvent être remboursées.

Mais aussi sur le site :